Témoignages

Témoignages – les membres du réseau

IMG_7665« L’UNFCS, c’est une école de la vie, un instrument économique et social, et de la solidarité agissante. On y apprend beaucoup de choses qu’on ne voit pas à l’école. On peut y échanger avec les femmes de toutes les régions du Sénégal. On s’entraide, on apporte notre aide à la population en général. C’est vraiment un réseau fantastique : il faut promouvoir son élargissement dans toutes les régions du Sénégal. »

Aminata Diarra, présidente de la Fédération des jeunes femmes de la région de Diourbel et membre de l’union régionale de Diourbel.

*****

IMG_7664« L’UNFCS est un réseau d’une grande performance dirigée par une coordinatrice qualifiée et qualifiante dont son souci est de former les présidentes, ses AFS, de les suivre et de développer les AGR. Toutes les présidentes sont sympathiques, ce qui facilite la communication. C’est pourquoi nous avons un vrai amour pour le réseau. Nous pouvons dire que l’UNFCS est une vraie famille pour nous. »

Khady Fall, agent féminin de suivi de l’union régionale de Dakar.

*****

« Avant, certaines femmes restaient à la maison sans rien faire. Maintenant, elles ont une activité. Le savoir enseigné par l’UNFCS reste dans la tête des femmes C’est intériorisé et bien appris, personne ne peut leur enlever ce savoir. Le réseau nous a  appris quelque chose qu’elle ne peut pas reprendre : l’expertise et la connaissance. »

Khadidjata Sow, formatrice en savonnerie et productrice de céréales et de savons de l’union régionale de Thiès.

Témoignages – les partenaires

Sous le chapiteau de la rencontre avec le ministre du MRI - Hann Bel-Air, 8 septembre 2013« Dimanche matin, 200 femmes vêtues de robes blanches et orange nous attendent en banlieue de Dakar pour partager leur fierté. Elles sont des coopérantes. Elles fabriquent du savon artisanal et retirent une « motivation » (un revenu) croissante. Les organisatrices ont affiché dans la grande salle des tableaux de la croissance de la production, de la diversification des produits, du nombre de membres, et des « motivations » pour les dernières années. Impressionnant. On m’explique chaque tableau, chaque chiffre, on m’expose les objectifs pour la suite. [… ] Je suis donc en présence d’une illustration concrète de la solidarité québécoise. Accompagner la création d’emploi, assurer l’autonomie, permettre que des centaines de femmes, à l’autre bout du monde, soient rayonnantes de fierté. »

Jean-François Lisée, ministre des relations internationales du Québec, dans son blogue, suite à sa visite au siège de l’UR de Dakar le 8 septembre 2013.

*****

« Je travaille avec l’UNFCS depuis 2009. D’abord, en étant basé au Sénégal à titre de conseillère en gestion et développement des coopératives pour Socodevi puis, depuis 2012, à titre de chargée de programme chez Carrefour International.

Au fil des ans, j’ai pu constater le dynamisme de cette organisation et les résultats concrets tant au niveau des femmes que des coopératives membres (unions régionales). Malgré la faiblesse de ses moyens financiers, l’UNFCS a su bâtir un réseau d’envergure, bénéficiant de la confiance du milieu, sans jamais perdre de vue les besoins de ses membres individuels à la base. Avec l’appui de ses partenaires, l’UNFCS a permis à ses sociétaires, à travers diverses activités porteuses, de participer efficacement à la lutte contre l’analphabétisme, le chômage et la pauvreté.

Résolument tournée vers l’entrepreneuriat féminin, l’UNFCS a mis en place et consolidé des petites entreprises coopératives rentables pourvues d’outils de gestion et de comptabilité. Ces derniers permettent à l’UNFCS de recueillir des données fiables sur l’évolution des coopératives. Afin de bâtir la rentabilité financière de l’organisation, l’UNFCS a également mis en place un système de ristournes qui lui permet d’offrir des services réguliers et utiles à la majorité de ses membres (micro-crédit, regroupement d’achats, plaidoyer, appui conseils et formations en gestion, gouvernance et techniques de production). Le fonctionnement démocratique de l’UNFCS facilite la diffusion des apprentissages dans l’ensemble du réseau.

Carrefour International est partenaire de l’UNFCS afin de l’appuyer dans sa mission qui vise, entre autres, à diversifier les activités des groupements féminins à sa base, à favoriser l’accès des femmes à des ressources financières, et à renforcer les capacités managériales des femmes. »

Marie-Annick Taillon, conseillère en gestion et développement des coopératives pour Socodevi de 2009 à 2012, et, depuis 2012, chargée de programme chez Carrefour International.

Publicités